Le préservatif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le préservatif

Message par Cassiopée le Ven 1 Mai - 18:16

stenfor
Confirmé



Inscrit le: 11 Juil 2007
Messages: 224

Sexe: Je ne sais pas







Posté le: Mar Juil 24, 2007 2:24 pm Sujet du message: Le préservatif
je me permet de reprendre un article (libre de reproduction) du site ONCT qui m'avais interpelé au sujet du preservatif









Citation:
L'étude
faite par le Dr. Ing. José Giralt Gonzalez dans le N° 9 de «Réussir
votre Santé» mettait en doute la fiabilité des préservatifs. Cet
article n'a reçu, à ce jour, aucun démenti. Mieux encore, cette étude
corrobore celle faite par le Dr. Johanès Lelkens, professeur
d'anesthésiologie à l'université de Maastricht.

Dire que le préservatif est utile dans la lutte contre la
transmission du sida relève plus d'une pseudo-conviction que d'une
certitude scientifique

Assistera-t-on au procès du préservatif ?



Cela est peu probable. La raison est que si sa fiabilité n'est pas
certaine, la transmission sexuelle (hétérosexuelle) n'est pas l'unique
responsable de l'infection qui est multifactorielle. Des études font
ressortir que si la population touchée est surtout homosexuelle,
perfusée ou droguée, seuls 15% de l'ensemble des porteurs de virus du
sida sont hétérosexuels (alors que les hétérosexuels représentent 94%
de la population sexuellement active).



Aujourd'hui, si les homosexuels se reconnaissent comme tels, il est
nettement plus difficile d'avouer son penchant pour les drogues dites
«dures» prises par voie intraveineuse. (Ces études font abstraction des
drogues dites «douces» et ne tiennent pas compte des autres dépendances
à la cocaïne, au haschich, à l'alcool, aux médicaments...)



A un effet - quel qu ïl soit -, existe une ou plusieurs causes responsables.

Ce n'est qu'en les supprimant que l'on peut espérer faire disparaître la pathologie.

Dans le cas particulièrement dramatique du sida, qui frappe tant de
jeunes femmes et de jeunes hommes, la science est, à l'heure actuelle,
désarmée, voire impuissante.



Une surface pleine de trou



Les préservatifs ne préservent rien. Une étude réalisée par un
chercheur hollandais affirme qu'«ils recueillent un énorme succès dans
la prévention des maladies sexuellement transmissibles, mais le
pourcentage d'échecs est plus important qu'on ne le pensait jusqu'à
présent.



Les prophylactiques réputés les plus sûrs ne sont pas exempts de
trous, de fissures et autres orifices d'une taille nettement supérieure
à celle des virus. Leur image, au microscope, les fait davantage
ressembler à un paysage lunaire troué de cratères qu'à une surface
parfaitement lisse et étanche. Si l'on tient compte du fait que le sida
reste une maladie mortelle, la pratique de relations sexuelles, mêmes
assorties «du petit bout de caoutchouc» s'apparente tout
à fait «à la roulette russe, jouée avec neuf balles sur dix trous dans
le barillet», affirme également cette étude. Selon le Dr. Johanès
Lelkens, auteur de cette étude, quand on parle du virus du sida, dont
la taille est 30 fois plus petite que la tête d'un spermatozoïde, le
danger augmente notablement. Le virus HIV représente un minuscule
disque de 0,1 micron de diamètre.




Actuellement, les tests électroniques de perméabilité des préservatifs
sont capables de localiser des trous d'un diamètre variant entre 10 et
12 microns. En d'autres termes, des orifices au travers desquels 100
virus pourraient passer de front.



Qu'arrive-t-il aux trous plus petits ?



Les tests ne les localisent tout
simplement pas. En 1990, les professeurs G.B. Davis et L.W Schorceder
(«Journal of Testing and Evaluation») ont réalisé des orifices de 1
micron de diamètre (dix fois la taille du virus HIV) dans des
préservatifs qui avaient subi avec succès les tests de contrôle. 90
d'entre-eux ont alors obtenu le même résultat satisfaisant lors de leur
deuxième passage, comme si les trous n'existaient pas. Une expérience
semblable, dirigée par R.F. Carey
(«Sexually Transmitted Diseases», 1992) a débouché sur des conclusions similaires.



Mais il n'est même pas nécessaire de faire ces trous. Dans la plupart des cas, ils existent déjà. C'est en tout
cas ce qu'a constaté C.M. Roland, du «Naval Research Laboratory» de
Washington : «La surface des préservatifs laisse apparaître des
cratères ayant un diamètre de 15 microns environ et une profondeur de
30 microns. Pire même, dans l'optique de la transmission du virus, nous
avons découvert des canaux de 5 microns de diamètre qui traversaient la
paroi de part en part».



En d'autres termes, cela signifie qu'il existe des passages qui
établissent un lien de communication entre l'intérieur et l'extérieur
du préservatif, et dont le diamètre est 50 fois supérieur à celui du
virus HIV



Naturellement, la présence de trous par lesquels pourrait se
faufiler le virus ne signifie pas nécessairement que cela arrive. La
meilleure manière de vérifier le degré de sûreté qu'offrent réellement
les préservatifs est une étude sur la fréquence de la transmission du
virus chez les couples «HIV discordants», c'est-à-dire où l'un des deux
est séropositif.



Les résultats de la seule étude de ce type réalisée jusqu'à présent
ont montré que l'usage du préservatif ne réduisait que de 69 % le
risque de contracter le virus (Susan C. Weller «A Meta-Analysis of
Condom effectiveness in reducing sexually transmitted HIV», 1993). Cela
signifie que dans 31 % des cas, il existe un danger réel de
contamination par le virus du sida, ce qui correspond au total des
erreurs constatées sur les préservatifs testés. Ce risque, qui est déjà
élevé
par lui-même, augmente encore considérablement en cas de relations
sexuelles différentes du coït vaginal, ou en cas de rapports multiples
(European Study Group, 1989, publié dans le «British Médical Journal)

Sources

Réussir votre Santé d'avril 1995 n°11 (p.20)





http://www.onnouscachetout.com/themes/medecine/preservatif.php

Cassiopée

Messages : 1121
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le préservatif

Message par Cassiopée le Ven 1 Mai - 18:17

Michel
Confirmé



Inscrit le: 10 Juil 2007
Messages: 141
Localisation: France - 87

Sexe: Je ne sais pas







Posté le: Mar Juil 24, 2007 5:02 pm Sujet du message:
Avant, je donnais régulièrement mon sang.



A chaque don, il y a un entretien avec un médecin, notamment sur les
pratiques sexuelles du donneur pour éviter les MST. Il faut soit être
en couple (et fidèle) depuis plus de 6 mois, soit être abstinent depuis
plus de 6 mois.
Les rapports protégés par préservatifs sont considérés comme A RISQUE et le don est refusé.



Je ne rentre dans aucune des deux catégories.

Je ne donne plus mon sang.



Michel

_________________
Change en toi ce que tu veux changer dans le monde

Cassiopée

Messages : 1121
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le préservatif

Message par Cassiopée le Ven 1 Mai - 18:17

Fleur de Diamant
Modérateur



Inscrit le: 01 Juil 2007
Messages: 4412
Localisation: FRANCE - 66

Sexe: Femme







Posté le: Mar Juil 24, 2007 10:47 pm Sujet du message:
Des femmes se sont retrouvées enceinte à cause d'un trou créé dans le préservatif...



Pas très fiable comme système !

_________________
J'espère qu'un jour tous les êtres s'aimeront



Ce que tu donnes est à toi, mais ne fais pas à l'autre ce que tu ne veux pas qu'on te fasse.

Cassiopée

Messages : 1121
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le préservatif

Message par Cassiopée le Ven 1 Mai - 18:17

Nightlord
Chercheur de vérité



Inscrit le: 24 Juil 2007
Messages: 441
Localisation: BXL

Sexe: Extra-terrestre plutôt mâle







Posté le: Mer Juil 25, 2007 8:11 am Sujet du message:
Vu
que je ne suis pas médecin, je ne vais pas me prononcer sur cet
article, mais, même si le preservatif est moins fiable qu'on ne le
pense, il ne faut pas pour autant le laisser de coté !!!!!!!!!!!!!

_________________
MON BLOG ==> http://nightlord.canalblog.com/

Cassiopée

Messages : 1121
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le préservatif

Message par Cassiopée le Ven 1 Mai - 18:18

Ventilo
Site Admin



Inscrit le: 01 Juil 2007
Messages: 857

Sexe: Extra-terrestre plutôt mâle







Posté le: Sam Juil 28, 2007 5:51 am Sujet du message:
(EDIT ADMIN: la réponse de olivier 92 est déplacée sur le sujet "préservatif")



Michel,



Préférable de boycotter les dons de sang car ils pourraient être avantageusement remplacé par du Sérum de Quinton,

J’utilise le Sérum par voie oral, par voie intra veineuse, un médecin
ou une infirmière de l’orthodoxie risque de ne pas accepter d’en
injecter simplement par ignorance (pas inclus dans leur cursus
d’étude).



Dans son livre

'Savants Maudits - Chercheurs Exclus' Tomes 1 – Edition Tredanielle -

Pierre Lance dans un des chapitres résume bien l’œuvre de Quinton
(les vies humaines qu’il a sauvé – ce qui n’était pas pour plaire à
l’Ordre des Médecins) , puis le ‘block out’ qui suivit sa mort. Le
business de la transfusion sanguine représente beaucoup d’emploi de
matériel investi, de chiffre d’affaire, etc… donc chasse gardée.



Il y a aussi les livres écrit Quinton lui-même.



De multiples sites internet en parlent.



Celui ci:

http://henri.fabre.perso.orange.fr/E011.htm

a le mérite de faire court



Voici un Copy / Collé de la partie René Quinton (l’histoire du
chien transfusé set légendaire dans le milieu des médecines parallèle.

*******************************************************

Le physiologiste René QUINTON, né en 1866 est mort en 1925.

C'est en 1904 qu'il émet la théorie suivante : l'eau de mer
primitive, aurait eu une teneur en sel de 8 gr au litre (contre 35
actuellement) et la vie n'aurait apparu sur terre que lorsqu’elle
aurait atteint la température de 43°.

La limite vitale dépend du degré d'humidité. On peut prendre un «
coup de chaleur mortel » à 35° en atmosphère sèche et survivre à 43°
dans une atmosphère saturée.

En 1865 Claude BERNARD avait dit
« les cellules de l'organisme qui forment des sociétés que nous
appelons tissus ou organes sont reliées entre elles par le liquide qui
les entoure, le milieu intérieur et dont l'intégrité est assurée par
des actions régulatrices constituant l'homéostasie. (Stabilisation de
la composante physiologique des organismes vivants).

Il analyse la teneur en sel du sang des poissons cartilagineux (20
gr), poissons osseux (10 gr) et seulement 8 gr pour les mammifères et
les oiseaux.

Il tombe la teneur en sel de l'eau de mer à 8 gr par adjonction
d'eau de source vivante et en 1897 il saigne un chien de 10 Kg « à
blanc » en lui enlevant 425 gr de sang en 4 minutes et lui injecte 532
gr de son eau. Les globules rouges passent de 6.800.00 à 2.900.000, une
fièvre s'installe à 40° et l'abattement est extrême. Le 4ème jour, les
globules rouges remontent à 3.000.000, le chien se réveille et dévore
400 gr de viande Le lendemain le chien est normal !

Deuxième expérience : perfuser sur un chien de 10 kg, 10,4 litres
d'eau de mer par intraveineuse en 12 heures. Le chien perd 2 degrés de
sa température et urine 9,4 litres. Fin de l'opération, le chien
reprend ses 39 degrés et présente une activité normale !

René QUINTON insistait sur le fait d'avoir à conserver la « vitalité » de l'eau employée … en 1999 on exige de la stériliser !

*******************************************************



stenfor

Amusant l’article sur les préservatifs.

Au fur et à mesure que les années passent l’orthodoxie parle d’un
virus de plus en plus petit, histoire de faire coller la réalité au
dogme établi en 1983.



Rappelons au passage que le soit disant méchant virus n'a toujours
pas toujours pas été identifié scientifiquement d'après les postulats
de Kock (celui qui a identifié le virus de la tuberculose).

Source:

Livre ''Immunité naturelle : Alimentation et Sida'' par Noboru Muramoto et Thierry Piélat



Chaque nouvelle année qui passe donne un peit peu plus raison à la dissidence face au dogme établi en 1983.



Ne nous faisons pas d’illusions, tant de Gallo et Montagnier seront
vivants, on ne laissera pas parler la dissidence sur les grands média.
Comme l’affaire JFK, 40 ans après on ne sait pas encore tout.



Patience ;->

Cassiopée

Messages : 1121
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le préservatif

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum