Le lait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le lait

Message par Cassiopée le Ven 1 Mai - 11:20

Magnus
Site Admin



Inscrit le: 01 Juil 2007
Messages: 1149
Localisation: Paris

Sexe: Homme







Posté le: Mer Aoû 01, 2007 10:29 pm Sujet du message: Le Lait
Sujet sur le lait maternel, sur le lait de vache, de soja. ceci afin de soulager les hors sujets



Pour ma part, j'ai arreté de boire du lait depuis longtemps car je
finissais par etre allergique, je me contente donc de lait fermenté, de
yaourts et fromages. Et pourtant je n'ai jamais été allegique bébé au
lait maternel, mais je n'ai jamais supporté le lait de vache. je sais
pas d'ou ca vient, surement des propriétés du lait maternel...

Cassiopée

Messages : 1121
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lait

Message par Cassiopée le Ven 1 Mai - 11:20

Fleur de Diamant
Modérateur



Inscrit le: 01 Juil 2007
Messages: 4429
Localisation: FRANCE - 66

Sexe: Femme







Posté le: Mer Aoû 01, 2007 10:36 pm Sujet du message: Re: Le Lait






Magnus a écrit:
Sujet sur le lait maternel, sur le lait de vache, de soja. ceci afin de soulager les hors sujets



Pour ma part, j'ai arreté de boire du lait depuis longtemps car je
finissais par etre allergique, je me contente donc de lait fermenté, de
yaourts et fromages. Et pourtant je n'ai jamais été allegique bébé au
lait maternel, mais je n'ai jamais supporté le lait de vache. je sais
pas d'ou ca vient, surement des propriétés du lait maternel...




Pour avoir fait une allergie, cela est sûrement dû à l'ingestion de
protéine animale contenue dans le lait de vache et non le lait
maternel, ce dernier n'étant pas en cause, puisque compatible à
l'humain (sinon, nous femmes, nous n'aurions pas des seins qui se
développent à la puberté).

Je n'ai pas pu être allaitée par ma mère, cette dernière ayant eu
des crevasses aux seins (et ce n'était pas l'envie qui lui manquait de
nous allaiter ma soeur et moi-même). J'ai comme toi, au fil du temps,
été dérangée en ingérant du lait, qu'il soit entier ou demi-écrémé.
J'ai fini par m'orienter différemment.

_________________
J'espère qu'un jour tous les êtres s'aimeront



Ce que tu donnes est à toi, mais ne fais pas à l'autre ce que tu ne veux pas qu'on te fasse.

Cassiopée

Messages : 1121
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lait

Message par Cassiopée le Ven 1 Mai - 11:21

Féebleue
Confirmé



Inscrit le: 01 Juil 2007
Messages: 176
Localisation: Ici, là, là et là!!!

Sexe: Extra-terrestre plutôt femelle







Posté le: Ven Aoû 03, 2007 12:41 pm Sujet du message:
Pour avoir allaité fiston durant 1 ans ½ je peux vous dire que l'intolérance au lactose n'a rien a voir avec le lait maternel.



Je crois tout simplement que cette intolérance est dû au corps qui ne reconnait pas, ou plus, les enzymes digestives du lait de vache.



Mon lait préféféféré c'est le lait d'amandes, miam!

Tellement facile à faire et en plus, c'est bon dans le bedon!

_________________
L'être
sage est conscient de son pouvoir créateur. Il reconnaît qu'il demeure
l'artisant de son succès comme de son malheur. Il s'est libèré de ses
programations limitatives et du sentiment d'être victime, par une quête
sacrée de lui même!

Cassiopée

Messages : 1121
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lait

Message par Cassiopée le Ven 1 Mai - 11:21

meteore interne
Géo Trouvetout



Inscrit le: 01 Juil 2007
Messages: 589
Localisation: japon

Sexe: Je ne sais pas







Posté le: Ven Aoû 03, 2007 2:46 pm Sujet du message:
malgres
moi , car j ai une adiction , je consomme du fromage ... le lait ca
doit faire naturellement depuis 16 ans que je ne consomme ni yahourt ni
lait ...mais putain du fromage (du lait c@n-centrer ...)?je n arrive
pas a arreter, j ai un bouton sur mon menton qui put le fromage quant
je le presse ... c est dire que j ai tord .



je doit boire un verre de lait tout
les 6 mois ...mais ce putain de gouda ( ouai c est pas du vrement vrai
fromage , mais au japon ya que ca , c est tres deprimant ... un
clakosse ca coute 20 euros et ce n est meme pas bon , j ai essayer par
depit ... et mon boutom de menton n as pas appressier non plus ...
comment on fait pour ce passer de fromage ?... la viande ouai je veut
bien , mais je pourrai tuer pour du fromage . je suis accro .

_________________
s'il y a un problème , c'est qu'il y a une solution.

s'il n'y a pas de solution, c''est qu'il n'y a pas de problème...

Cassiopée

Messages : 1121
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lait

Message par Cassiopée le Ven 1 Mai - 11:21

Fleur de Diamant
Modérateur



Inscrit le: 01 Juil 2007
Messages: 4429
Localisation: FRANCE - 66

Sexe: Femme







Posté le: Ven Aoû 03, 2007 3:41 pm Sujet du message:
météore :







Citation:

j ai un bouton sur mon menton qui put le fromage quant je le presse ... c est dire que j ai tord .
mrdrr... tu devrais arrêter de manger de la charcuterie, car ça donne des boutons !









Citation:
un
clakosse ca coute 20 euros et ce n est meme pas bon , j ai essayer par
depit ... et mon boutom de menton n as pas appressier non plus ..
Il te l'a dit, le bouton ?









Citation:
comment on fait pour ce passer de fromage ?




Bin, on n'en mange pas...









Citation:
mais je pourrai tuer pour du fromage . je suis accro .


Tu n'irais pas jusque là j'espère ? Si tu tues la vache tu n'auras plus de lait, donc plus de fromage !



J'ai remplacé le fromage par ça :



http://www.lavieclaire-voiron.com/indexProduit.php?id=1046

http://www.lesojami.com/gammes.html



Mon palais me remercie, d'ailleurs !

_________________
J'espère qu'un jour tous les êtres s'aimeront



Ce que tu donnes est à toi, mais ne fais pas à l'autre ce que tu ne veux pas qu'on te fasse.

Cassiopée

Messages : 1121
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lait

Message par Cassiopée le Ven 1 Mai - 11:22

wallypat
Débutant



Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 7

Sexe: Je ne sais pas







Posté le: Mer Aoû 29, 2007 12:20 pm Sujet du message: Re: Le Lait






Magnus a écrit:
Et pourtant je n'ai jamais été allegique bébé au lait maternel, mais je
n'ai jamais supporté le lait de vache. je sais pas d'ou ca vient,
surement des propriétés du lait maternel...


Il est très vraisemblable que tu fasses partie des 20% de la population
qui sont allergiques, non pas au lait (cru), mais bien au lait
(pasteurisé, UHT, etc…).



Il faut en effet savoir que l’allergie au lait cru (non « traité »
pat la pasteurisation, …) est extrêmement rare, à savoir 0,2%. En
revanche, dès lors que l’on commence à « traiter » ce lait (pour éviter
de « dangereuses » bactéries entre autres), ce processus a entre autres
pour effet de détruire plus de 90% des enzymes nécessaires à sa
digestion. Pas étonnant que dans ces conditions, le nombre de personnes
ne supportant pas le lait (pasteurisé, UHT, …) ou lui attribuant tous
les défauts du monde monte en flèche (multiplication pas 100). Ces
enzymes sont en revanche forcément présentes dans le lait maternel,
raison pour lequel celui-ci présente bien peu de problèmes pour la
santé en général (sauf exception rarissimes).



Avant d’arriver sur ONCT, j’étais un grand consommateur de lait et
de produits laitiers, et apparemment sans en souffrir le moins du
monde, que du contraire même. Influencé par les lectures anti-lait que
l’on peut trouver sur ONCT, je me suis mis aussi à éviter tous les
produits laitiers, en ce compris le beurre, le fromage, … Force m’est
de constater que près d’un an plus tard, je ne vis pas un changement
notable dans ma santé, si ce n’est une plus grande nervosité et
impatience.



Cette petite réfutation (http://www.doctissimo.fr/html/nutrition/dossiers/lait/9808-lait-idees-recues.htm) parue sur un site
pour lequel je n’ai pourtant aucune sympathie m’a amené à revoir le
sujet du lait et des produits laitiers, et à lire de nombreux articles,
en ce compris certains que je ne prenais même pas la peine de lire,
tellement j’ étais convaincu de ce que j’avais pu lire sur ONCT.



De petits articles de ce genre sont particulièrement instructifs et peuvent remettre les choses à leur place :

- http://realmilk.com/raw_fr.html

- http://www.realmilk.com/healthbenefits_fr.html

- http://www.realmilk.com/rely-on-raw-cheeses_fr.html

- http://www.westonaprice.org/soy/bonnesraisons.html

En résumé, à ce stade-ci de mes recherches au sujet du lait, j’en
conclus que les innombrables critiques faites par les « anti-lait »
sont dans un certain nombre de cas bien-fondés, mais presque toujours,
uniquement parce que nous ne consommons plus de lait cru ou de produits
laitiers à base de lait cru. Ce qui peut causer chez un certain nombre
de personnes des symptômes divers (et pourquoi pas des cancers, quoique
il n’y ait certainement pas lieu de généraliser la règle, et c’est
certainement contestable – y compris sur le plan scientifique - dans un
grand nombre de cas). Il va de soi que ces personnes devraient cesser
la consommation de lait (j’entends par là UHT, pasteurisé).



En revanche, vu les avantages sans pareil pour la santé du lait cru
(non traité), après moult difficultés, je suis arrivé à trouver du
beurre et du fromage fait à base de lait cru, et je ne me prive pas
d’en consommer chaque jour (et je constate depuis lors une forté
amélioration supplémentaire de mon immunité). Quant au lait cru, j’ai
eu l’occasion d’en boire et force m’est de constater que le lait cru
est extrêmement bon. En revanche, il faut quasiment se rendre chez un
fermier pour en boire. Dès lors, je me contente de boire du lait
écrémé, et ce afin d'éviter les diverses particules lipidiques que l’on
peut trouver dans le lait entier ou demi-écrémé et qui, en raison du
processus de transformation (UHT, pasteurisation, …), peuvent devenir
nocives chez certains buveurs et causer sur le moyen ou long terme une
inflammation chronique, source de la plupart des maux dénoncés par les
« anti-lait ».



Conclusion : non au lait pasteurisé mais oui au lait cru ! Sans hésitation.

_________________
Max
Planck : "Les nouvelles vérités scientifiques ne triomphent pas parce
qu'elles persuadent leurs adversaires mais parce que ceux-ci finissent
par mourir et qu'une nouvelle génération grandit avec elles".

Cassiopée

Messages : 1121
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lait

Message par Cassiopée le Ven 1 Mai - 11:22

Mékissety
Débutant



Inscrit le: 28 Sep 2007
Messages: 47

Sexe: Je ne sais pas







Posté le: Jeu Nov 22, 2007 1:43 pm Sujet du message:
Wally,



Est-ce que tu penses que le lait bio est meilleur que les autres laits
"classiques" ? Cela rapproche-t-il du lait cru, et d'autre part, j'ai
vu des petites doses en grande surface au rayon frais d'un produit à
base de lait ... Je ne sais plus le nom mais cela m'a paru assez cher
car il y en avait 7 petites doses pour plus de 3 euros... ça
ressemblait comme conditionnement à l'actimel mais cela semblait
nettement plus concentré et plus "pur"... Connais-tu ce type de produit
et qu'en penses-tu ?





J'édite mon post pour dire que
le produit que j'ai vu s'appelle Yakult (je suis retournée voir après
rédaction de mon post). J'ai pas acheté mais sur la pub ça mentionne
que c plein de bonnes bactéries. (Etat général, flore intestinale).



"Dernière édition par Mékissety le Jeu Nov 22, 2007 9:34 pm; édité 1 fois"

Cassiopée

Messages : 1121
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lait

Message par Cassiopée le Ven 1 Mai - 11:22

Féebleue
Confirmé



Inscrit le: 01 Juil 2007
Messages: 176
Localisation: Ici, là, là et là!!!

Sexe: Extra-terrestre plutôt femelle







Posté le: Dim Mai 04, 2008 2:34 pm Sujet du message:






Citation:
Wally,



Est-ce que tu penses que le lait bio est meilleur que les autres laits
"classiques" ? Cela rapproche-t-il du lait cru, et d'autre part, j'ai
vu des petites doses en grande surface au rayon frais d'un produit à
base de lait ...




Mékissety, bio ou pas, le lait c'est l'aliment des veaux.

Parfait pour leur croissance rapide et leur estomac immense. Ils
possèdent tous les enzymes nécéssaire à sa digestion. Contrairement à
nous humains qui ne possédons à la naissance aucunes enzymes capable de
digérer le lait des vaches.


Les vaches qui donne du lait bio on tout
de même une avance sur celles industrialisées. Ces dernières (les
industrielles) étant "boostée" aux hormones de croissances et séparer
de leurs veaux à la naissance ne donne, à mon avis, aucun lait de
qualité pour l'homme. Lait qui, soit dit en passant, possède une (très) grande concentration de pus dû aux infections des pies des vaches.....beurk!



Miam...le lait!



N'oublions pas que le lait est avant tout, une belle source d'argent pour les méga industries...



Et comme le dit si bien Gérard Gervais (accupuncteur très bien connu mondialement et aussi mon accupuncteur personnel )



''LE LAIT C'EST DE LA VIANDE ROUGE LIQUIDE"...



Vu de même....c'est pas ben ben tentant d'en boire!



Recette de lait végétale:



LAIT D'AMANDES:



2 à 4 cuillère à café de pourde d'amande

100 ml d'eau de source bien fraîche



Mélanger à la poudre d'amande une petite quantité d'eau.

Bien fouetter, ajouter graduellement le reste de l'eau.

Bien agiter et boire rapidement.



Pour sucrer un peu ajouter quelques gouttes de miel, ou encore quelques gouttes d'essence naturelle de vanille.




Bon appétit!

_________________
L'être sage
est conscient de son pouvoir créateur. Il reconnaît qu'il demeure
l'artisant de son succès comme de son malheur. Il s'est libèré de ses
programations limitatives et du sentiment d'être victime, par une quête
sacrée de lui même!

Cassiopée

Messages : 1121
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lait

Message par Cassiopée le Ven 1 Mai - 11:23

Fleur de Diamant
Modérateur



Inscrit le: 01 Juil 2007
Messages: 4429
Localisation: FRANCE - 66

Sexe: Femme







Posté le: Dim Mai 04, 2008 4:23 pm Sujet du message:






Citation:
Les vaches qui donne du lait bio on tout de même une avance sur celles industrialisées.




D'une manière ou d'une autre, les animaux reçoivent des vaccins dans
leurs corps. De ce fait, nous ingérons ces vaccins également.
L'on a trouvé que les enfants qui naissaient étaient immunisés par de
nombreuses maladies, par leur maman qui avait été vaccinée. Les mamans
transmettent involontairement cette immunité.

_________________
J'espère qu'un jour tous les êtres s'aimeront



Ce que tu donnes est à toi, mais ne fais pas à l'autre ce que tu ne veux pas qu'on te fasse.

Cassiopée

Messages : 1121
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lait

Message par Cassiopée le Ven 1 Mai - 11:23

FestinMWM
Débutant



Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 59
Localisation: Sur Terre et sur terre

Sexe: Je ne sais pas







Posté le: Dim Mai 04, 2008 9:52 pm Sujet du message:
Pour le lait d'amendes, ce n'est pas du "lait" comme on peut le définir pour le lait maternel, le lait de vache ou le lait de chèvre.

Idem pour le lait de riz, ce n'est pas du "lait".

C'est plutôt ... euh je ne trouve plus mes mots !



[HorsSujet]

Ce n'est pas le vaccin qui est transmis au foetus. A mon humble avis, c'est un mode physiologique qui est "copié" au foetus :

Le vaccin fait produire des anticorps spéciaux en quantité,

ce "réglage" de l'organisme est transmise de façon héréditaire au foetus qu'on pense vacciné.

Enfin, je pense.

[/HorsSujet]


_________________
Un héros a toujours désobéi

Le meilleur moyen de ne pas recevoir de coups est de ne pas être là. (citation KarateKid)

Marcher dans les pas d'un autre, c'est déformer ses pas (infomysteres.com je crois)

Cassiopée

Messages : 1121
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lait

Message par Cassiopée le Ven 1 Mai - 11:23

Féebleue
Confirmé



Inscrit le: 01 Juil 2007
Messages: 176
Localisation: Ici, là, là et là!!!

Sexe: Extra-terrestre plutôt femelle







Posté le: Lun Mai 05, 2008 1:04 pm Sujet du message:






Citation:
Pour
le lait d'amendes, ce n'est pas du "lait" comme on peut le définir pour
le lait maternel, le lait de vache ou le lait de chèvre.
Idem pour le lait de riz, ce n'est pas du "lait".

C'est plutôt ... euh je ne trouve plus mes mots !




En effet festin le mot "lait" n'est pas approprié pour cette boisson.
Le mot exacte peut-être discuter bien longtemps....élixir, boisson,
cocktail.....etc...



Toujours est-il que c'est vraiment délicieux!

Meilleur quand on prend des amandes fraiches que l'on laisse
macérer dans une eau de source durant toute une nuit et que l'on broie
par la suite....minum!









Citation:
Citation:







Citation:
Les vaches qui donne du lait bio on tout de même une avance sur celles industrialisées.


D'une manière ou d'une autre, les animaux reçoivent des vaccins
dans leurs corps. De ce fait, nous ingérons ces vaccins également.




Fleur....je ne sais pas pour chez-toi mais ici au québec quand on dit vache bio on dit aussi sans vaccins, sans médicament, sans farine carnée, sans ogm, sans pesticides herbicide...et bla bla bla...

Donc, les vaches laitières Bio ne reçoivent pas de vaccins.



"Le battage médiatique autour du lait et
des laitages est le fruits des campagnes marketing très éfficaces de
l'industrie laitière. En réalité, nous n'avons absolument pas besoin de
lait."
Professeur Walter Willet (école de santé publique de Harvard)

_________________
L'être
sage est conscient de son pouvoir créateur. Il reconnaît qu'il demeure
l'artisant de son succès comme de son malheur. Il s'est libèré de ses
programations limitatives et du sentiment d'être victime, par une quête
sacrée de lui même!

Cassiopée

Messages : 1121
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lait

Message par Cassiopée le Ven 1 Mai - 11:24

symphonie
Invité





Sexe: Femme







Posté le: Mar Mai 06, 2008 9:51 am Sujet du message:






Citation:



"... Le bébé fabrique de la réinine jusqu'à l'âge de trois ans.
Au-delà de cet âge, si nous le forçons à boire du lait de vache après
son sevrage, son organisme se verra forcé de fabriquer de la présure
(lactase) pour digérer un aliment qui ne lui est donc pas nécessaire,
au détriment des autres fonctions organiques. La présence de la lactase
dans l'intestin est responsable de gaz et de ballonnements.



Les Africains possèdent très peu d'enzymes (réinine) pour digérer
le lait de vache. Ils sont donc plus exposés que les Occidentaux à des
dérèglements digestifs aux conséquences fâcheuses. Le lait de vache et
ses sous-produits ( fromage, yaourt; beurre) sont contre-indiqués dans
les pays tropicaux



Dans les cahiers de la nutrition «Médecine officielle», il est
noté que des chercheurs ont découvert dans le lait de vache une
molécule hautement toxique pour l'homme. Des recherches ont été
effectuées afin de retirer cette molécule du lait, au lieu d'en retirer
tout simplement la vente.



Avec tous ses divers procédés de pasteurisation, d'homogénéisation
et de stérilisation UHT, le lait de vache perd ce qui, à la rigueur,
pourrait nous aider à nous débarrasser assez vite de cette molécule
toxique, c'est-à-dire ses enzymes. (...)



(...) Sous la chaleur des divers procédés de longue conservation
et de protection, le lait de vache se défait de ses enzymes qui sont
tous très sensibles et dont la survie est nulle à haute température..



Le bébé supporte très mal le sevrage lorsqu'on lui substitue au lait maternel du lait de vache dit
maternisé. Le rejet et les perturbations sont immédiats. Ses premières
manifestations seront des selles qui s'éclaircissent (c'est une
atteinte biliaire), des nausées et des vomissements pouvant aller
jusqu'à l'étouffement, conséquence d'une intolérance au lait de vache,
troublant la fonction stomacale ou biliaire. Des rougeurs, des boutons,
des croûtes pourront surgir ainsi que des diarrhées. Les réactions du
bébé seront d'autant plus fortes que celui-ci aura de la vitalité.



La plupart des mamans, mal informées, persévèrent dans cette
pratique. Le bébé, par nécessité, finit par s'adapter tant bien que mal
à ce régime alimentaire non spécifique. Petit à petit, les
manifestations d'un dysfonctionnement cesseront Le premier signal
d'alarme se tait. On n'aura ni entendu ni supprimé la cause. La mère
s'imaginera que tout
est rentré dans l'ordre mais il n'en est rien. C'est grave, car le
potentiel vital du bébé en sera affaibli, l'amenant vers un terrain
fragilisé de moindre résistance.



L'encrassement tissulaire commence dès le plus jeune âge par des
problèmes inflammatoires touchant la sphère ORL (sinusite, amygdalite,
conjonctivite, mastoïdite, méningite). Si les inflammations catarrhales
ne sont pas supprimées (allergie au lait de vache par exemple),
celles-ci atteindront l'enfant dans les parties plus basses (cage
thoracique) avec des pleurites, laryngites, trachéites, bronchites.



A la puberté, l'adolescent, soumis à de nouveaux processus
hormonaux élimine tant bien que mal ses toxines par le biais de la
peau. C'est ce que l'on appelle l'acné juvénile, qui passera
progressivement comme les diarrhées du bébé ont progressivement
disparu.



La cause demeurant, la situation reste inchangée. Les signes de
carences se manifestent par des déminéralisations (dentaire et
osseuse), des troubles du poids, d'attention, de vision, s'ajoutant aux
fatigues et nervosité.



A l'âgé adulte, l'inflammation se propagera vers la sphère
digestive avec des gastrites, colites, cystites, sigmoïdites.
L'invasion inflammatoire se fait du haut vers le bas avec une
progression plus ou moins rapide suivant l'état du terrain de chacun
(potentiel vital fort, faible ou absent) et cette pathologie sera
d'autant plus tenace et envahissante que les moyens pour arrêter sa
progression ne feront qu'affaiblir le potentiel vital par absorption de
toxines supplémentaires (médicaments) et fermeture des émonctoires
(antibiotiques). Encore une fois, on essaie de soigner les effets et
non d'arrêter la cause qui reste ici une intolérance à un aliment non
spécifique.



Cette progression continuera tant qu'un redressement alimentaire correct ne viendra pas la stopper.



Toutes ces maladies chaudes inflammatoires, dites en ites, se
transformeront petit à petit en maladies froides, dites en oses
(artérioscléroses, tuberculoses, canceroses).



Les maladies silencieuses sont les plus dangereuses et les plus
vicieuses. Elles progressent sans crier garde car le potentiel vital de
la personne s'est considérablement affaibli par la prise de médicaments
en plus de la continuation de la cause provoquant la toxémie. La phase
aiguë du début de la vie et sa force d'élimination (diarrhée,
vomissement fièvre, acné, toux) vont peu à peu se transformer en phase
silencieuse chronique où la maladie s'installe et s'incruste en formant
kystes, polypes et indurations.



Les processus des défenses immunitaires seront grandement
affaiblis et la pathologie accédera à un stade irréversible. Cette
finalité est d'autant plus triste qu'elle aurait vu être facilement
évitée.



A l'âge adulte, nous avons perdu la quasi-totalité des lactases,
enzymes indispensables à la digestion du lait. Cette enzyme est
présente chez le bébé qui tête sa mère.



Si malgré cela, l'adulte consomme des produits laitiers, il va non
seulement ne pas digérer cet aliment, mais créer un état de
suractivation d'acide lactique qui en trop grand quantité dans
l'organisme, deviendra toxique. En effet, une élévation de l'acide
lactique au niveau cellulaire engendre une prolifération de cellules
qui n'atteindront pas leur maturité, (la quantité détruit la qualité)
et seront incapables de capter l'oxygène et d'éliminer les déchets.



Les troubles de santé par l'apport quotidien de lait de vache sont
nombreux : les maladies cardio-vasculaires, les inflammations, les
allergies, les syndromes de mort subite chez le jeune enfant, les
troubles nerveux mineurs et la schizophrénie.



Roland Fietta, naturopathe, prêtend que le lait de vache proyoque
des obésités, des rhumatismes, infections, allergies, troubles nerveux,
spasmophilie. En cas d'otite à répétition, il est nécessaire, dit-il, de réduire ou de supprimer le lait et les laitages.



Le Docteur Comet rend le lait responsable de troubles hormonaux
par la présence quasi permanente de protéines lactées dans la région
hypophysaire provoquant des freins hormonaux responsables de troubles
des règles, de stérilité, de prise de poids, de mastoses et de kystes
bénins de la glande mammaire. Par son acide butyrique corrosif pour
l'être humain, mais physiologique pour le veau, il constate la présence
de toxines agissant sur le foie qui sont responsables de nombreuses
crises de foie, de colites, d'infections, de maux de tête, de
rhumatismes.



Il conseille à la femme ménopausée de ne pas consommer de laitages
à cause du risque d'ostéoporose car on obtient les effets contraires
d'une reminéralisation avec les produits laitiers. Le lait de vache est
trois fois trop riche en calcium et pas assez en vitamine D qui fixe le
calcium (le Nouvel Objectif n' 4, mai I990).



Dans la «Médecine végétale illustrée», du Docteur A Narodetzki,
nous trouvons dans la rubrique lait de vache cette information : «le
lait contient des germes infectieux parce que les vaches sont souvent
atteintes d'une maladie infectieuse et de phtisie (sommelière). Son
usage peut transmettre la tuberculose dans les poumons, le cerveau
(méningite), les os et autres organes, la scarlatine et provoquer la
diarrhée verte chez les nourrissons. Le lait est défendu
dans.l'enterocolite muco-membraneuse, dans les entérites parce qu'il
favorise les bacilles protéolytiques qui existent dans les entérites et
provoque des gaz, des ballonnements, et des douleurs».



Source : Anne Laroche-Walter, naturopathe : LE LAIT DE VACHE, UN ALIMENT NON SPECIFIQUE A L'HOMME



Bien entendu, les annonceurs publicitaires se garderont bien de vous informer de ce qui précède. Faites vous-même
l'expérience de compter quelle est la proportion de messages
publicitaires diffusés pour l'industrie laitière sur une chaîne
commerciale. Je n'exagérerai pas en disant 20 à 25 % ! "Le lait est un
produit qui bénéficie d'un lobbying intense relayé par les
scientifiques et les médecins." (Martine Laganier)



Il peuvent encore vous
dire longtemps qu'il est riche en calcium, mais celui contenu dans le
lait de vache ne peut être correctement assimilé par l'être humain.



Les protéines spécifiques contenues dans le lait animal et ayant
pour fonction de transmettre l'information nécessaire à l'élaboration
de l'osséine (filet sur cartilage pour retenir les minéraux) ne seront
pas adaptées à notre espèce, mais au veau, donc totalement inopérantes
pour l'être humain.



C'est pourquoi le bébé, l'enfant, ou l'adulte, auront très peu
d'osséine et par ce fait, retiendront mal les minéraux, entraînant une
déminéralisation progressive.



La trop grande richesse en calcium du lait de vache le rend
dangereux, car outre les indurations qu'elle entraîne, par manque
d'osséine, elle inhibe presque totalement l'action du magnésium,
affaiblissant ainsi les cellules nerveuses et musculaires.



Le lait de vache contient essentiellement des acides gras saturés
à grosses molécules lipidiques que le foie de l'être humain a du mal à
digérer et à saponifier. Le système biliaire se fatigue par une
suractivité pour tenter de dissoudre un produit incompatible avec le
système digestif. Il est important de savoir que le lait de vache a la
propriété de fixer les toxines déjà présentes dans le corps et
principalement celles qui viennent s'y ajouter par l'alimentation.
C'est pourquoi lors d'une maladie aiguë ou chronique ( grippe, angine
infection) il est indispensable de supprimer tous les produits laitiers
afin d'en venir à la guérison. De plus, les graisses qui ne sont pas
éliminés seront absorbées au niveau de l'intestin grêle, passant ainsi
dans le sang, ce qui est particulièrement nocif. Les graisses ont une
importance capitale pour le développement du cerveau et du système
nerveux. Le cerveau de l'être humain ayant une croissance plus rapide
que celui des autres mammifères, il est donc important de lui fournir
des graisses de bonne qualité, c'est-à-dire insaturées, de provenance
maternelle ou bien végétale.




http://spasmofinie.org/lait.html



Quand au "lait" de soja ou ses dérives ce n'est pas mieux

Cassiopée

Messages : 1121
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lait

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum